Cours particuliers de maths en ligne

Suite majorée, suite minorée




Au cours de ma carrière de prof de maths, j’ai constaté (et je constate encore) que la notion de minoration et de majoration est un peu confuse.

Elle intervient principalement lorsque l’on étudie les suites (notamment avec le théorème qui nous dit « une suite majorée et croissante converge » ou « une suite minorée et décroissante converge ») mais aussi avec les fonctions ou simplement lorsque l’on fait certains calculs.

Personnellement j’aime ajouter une touche visuelle aux maths, je trouve cela plus explicite et cela permet de mieux retenir les choses.


1 - Minoration


Une minoration d’une expression, d’une fonction ou toute autre chose est simplement le fait de mettre un « sol ». Je m’explique : si vous êtes dans l’espace et que vous naviguez comme bon vous semble, vous pouvez descendre ou monter autant que vous voulez.

Par contre, si on vous impose un « sol », vous ne pourrez pas descendre en dessous de ce sol. C’est exactement ça une minoration.

Dire qu’une suite est minorée par 4 par exemple, revient à dire que les termes de la suite ne prendront jamais une valeur plus petit que 4.


2 - Majoration


Dans le même genre, une majoration est un « plafond ». Le fait d’avoir un plafond au dessus de nous va nous empêcher d’aller plus haut que celui-ci.

Et donc par exemple dire qu’une suite est majorée par 10 revient à dire que les termes de la suite ne seront jamais plus grand que 10.

Voilà c’est aussi simple que ça, mais étant donné que c’est du vocabulaire quasi exclusif au maths, cela peut être un peu confusant mais rassurez vous je suis là pour vous éclairer.

Si vous souhaitez que j’aborde une notion qui vous pose problème, une méthode de travail, ou simplement une explication quelconque, n’hésitez pas à me le demander dans les commentaires ci-dessous 👇👇👇👇

29 vues0 commentaire